Actualité

Bulletin d'infos N°29 -ERRATUM

 

Dans l’article «Question politique: surveillance des assuré-e-s», l’ASMAV a conclu «Pour ces raisons, l'ASMAV s'est positionnée en faveur du référendum. » laissant entendre que le soutien qu'elle apporte à ce référendum est un appel à voter oui. Or, ce qu'il faut comprendre est ce qui suit:  

Pour les raisons évoquées préalablement, l'ASMAV s'est positionnée contre la modification du 16 mars 2018 de la loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales (LPGA) (Base légale pour la surveillance des assurés) et soutient le référendum en appelant à refuser  cette modification et à voter non.