Actualité

Grève des femmes du 14 juin 2019

 

 

L’ASMAV, solidaire et à l’écoute des femmes médecins 

 

 

 

 

Les réunions sont nombreuses et les actions s’organisent en amont de la date du 14 juin 2019 qui sera la journée de la Marche mondiale des femmes à l’allure d’une action grève pour l’égalité. L’ASMAV en tant que principale représentante des médecins en formation se devait de revenir sur l’événement. Le comité a notamment participé à diverses rencontres organisées par le Syndicat du service publique Vaud au CHUV.

Nous vous invitons à partager ci-dessous notre position et les actions qui seront menées à l’occasion de cette journée.

 
 
 
 

Actions prévues par le comité de l’ASMAV

 L’ASMAV en soutien à cette journée de mobilisation propose les actions suivantes : 

  • Le prochain bulletin d’information (N°32 de mai) sous forme d’édition spéciale dédiée à l’événement;
  • Un sondage sur les thèmes de la grossesse et du harcèlement/sexisme envoyé prochainement en juin;
  • Un travail sur les revendications propres aux médecins en formation qui sera présenté dans la prochaine newsletter;
  • L’édition d’un flyer résumant des revendications avec une lecture publique de celles-ci le 14.06 à 11h au CHUV en présence (à confirmer) de la Conseillère d’Etat, Mme R.Ruiz;
  • Ces revendications seront remontées lors des futures réunions entre l’ASMAV et les directions des hôpitaux;
  • Participation à la Marche de 15h24 depuis le CHUV vers la Place St François et à d’autres mobilisations ponctuelles proposées par le mouvement selon les disponibilités de chacun.e.s.

 

Bref rappel du cadre légal

En ce qui concerne le droit de grève, les conditions sont fixées respectivement dans la loi sur le personnel de l’Etat, par renvoi de la CCT, pour ce qui est des médecins assistant.e.s et chef.fe.s de clinique du CHUV. Elles découlent de la Constitution fédérale et de la jurisprudence du Tribunal fédéral pour les autres médecins assistant.e.s et chef.fe.s de clinique. Sans entrer dans le détail de ces conditions, il n’est pas certain, indépendamment du bien-fondé de la mobilisation et des revendications qui seront émises, qu’elles soient formellement remplies en l’espèce. Cela étant, certains établissements ont possiblement adhéré au principe d’une absence au travail et il est donc recommandé de contacter l’établissement concerné pour connaître sa position à ce sujet. 

 

Position de l’ASMAV

Dans ce contexte, l'ASMAV en suivant la position adoptée par l’ASMAC n’appelle pas formellement à la grève mais se montre solidaire par différentes actions qu’elle propose et auxquelles elle se joindra. La finalité de cette journée n’est pas de pénaliser les établissements hospitaliers, ni les patient.e.s car le mouvement est plus sociétal et moins un combat syndical dirigé contre une institution. C’est la raison pour laquelle l’ASMAV n’appelle pas non plus à des actions dures telles qu’une action « grève de la facturation ».

Chaque membre est invité.e à participer aux actions selon ses disponibilités. 

L’ASMAC a par ailleurs, en gage de son soutien, fait éditer des badges qui sont à disposition au bureau de l’ASMAV sur demande. Les revendications sont celles connues et défendues par l’ASMAV et l’ASMAC depuis longtemps : l’égalité des chances concernant la formation post graduée et la carrière, égalité salariale et STOP au harcèlement sexuel.  La FMH soutient également la cause des femmes médecins lors de cette journée avec une communication à l’attention des médias.

Les actions sur le terrain sont décrites ci-dessus.