Actualité & Politique

Secrétaire générale à l'ASMAV

Échanger, écouter, négocier, présenter, réfléchir, écrire... l’activité du secrétaire général de l’ASMAV est riche et variée. Créé il y a deux ans et occupé actuellement par Dr Lisa Bircher, médecin assistante, ce poste à 20% (pouvant compléter une activité clinique à temps partiel par exemple) va se libérer en novembre 2016, ou à convenir.
En lire plus...

Lire la suite...

Coaching politique de l'ASMAC

A l'occasion de cette édition du bulletin, nous souhaitons mettre en évidence une nouvelle prestation proposée par l'ASMAC : le coaching politique. Cette prestation s’adresse à des membres politiquement actifs qui se présentent lors des élections cantonales voire nationales.
En lire plus…

Lire la suite...

Cherchons chirurgien.ne.s romand.e.s pour les visites d’accréditation ISFM

L'ASMAC recherche parmi ses membres des volontaires pour participer aux visites d'accréditation des services d'hôpitaux, comme représentant.e de l'ASMAC et donc des médecins-assistant.e.s et chef.fe.s de clinique. C’est une activité aussi intéressante que gratifiante. En lire plus...

Lire la suite...

Point gommette: Service de neurologie du CHUV

Suite à une discussion entre les MAs et les médecins cadres du service de neurologie autour des heures supplémentaires et afin de réfléchir à un moyen de les diminuer, un groupe de travail (GT) constitué de MAs, de CDCs, d’un médecin cadre et d’un représentant des ressources humaines et de l’ASMAV s’est mis en place.  Ce groupe de travail s’est réuni pour six séances sur trois mois afin de trouver des solutions pour augmenter l’efficience du travail des médecins assistant.e.s.

Le GT a tout d’abord fait un état des lieux de la situation et a identifié qu’il fallait maîtriser les heures supplémentaires des MAs tout en maintenant, ou en améliorant, le volume et la qualité des prestations du service, la satisfaction des patients et la satisfaction au travail des médecins.

Les différentes propositions d’amélioration ont été classées par faisabilité et par priorité, ce qui a permis d’identifier les mesures les plus urgentes à mettre en place. Après discussion au sein du GT, les mesures avec un meilleur rapport efficience/faisabilité ont été proposées au Prof Du Pasquier, chef de service. Ce dernier a validé la majorité des propositions, permettant la mise en place de mesures concrètes de réorganisation du fonctionnement du service (visite par secteur, horaire de garde modifiés, colloques déplacés, supervisions optimisées…) ainsi qu’un soutien administratif aux MAs.

Ce dernier point, central pour l’ASMAV lorsque l’on parle d’heures supplémentaires, se traduira d’une part par une simplification de certaines tâches (prescriptions d’examens standardisés et préconfigurés) et d’autre part par l’engagement d’un.e assistant.e médical.e qui travaillera à proximité des MAs. Son travail consistera par exemple à organiser des rendez-vous ou des consultations pour les patients, à aider au suivi du dossier médical, à interagir avec les autres professionnels médicaux et à organiser des rencontres pour les médecins. Toutes ces tâches « non médicales » à proprement parlé mais néanmoins indispensables pour nos patient.e.s que nous faisons à longueur de journée ...

Les médecins assistant.e.s du service ont activement participé aux discussions et se sont largement investis en plus de leur travail quotidien. Nous tenons donc à féliciter l’ensemble des participant.e.s du GT pour le travail investi ainsi que la direction du service de neurologique pour l’ouverture d’esprit dont elle a fait preuve et les efforts effectués afin d’améliorer les conditions de travail des médecins assistant.e.s et des chef.fe.s de clinique. Nous espérons que les mesures entreprises et celles à venir auront l’effet escompté, soit diminuer les heures supplémentaires.

L’ASMAV soutient ce type d’initiative et encourage les différents services/hôpitaux à entreprendre le même travail de réflexion concernant l’efficience du travail des MAs et des CDCs.