FPG et convention

La majorité des membres de l’ASMAV est en cours de formation postgraduée, raison pour laquelle l’ASMAV s’y intéresse particulièrement. Lors de chaque négociation de Convention Collective de Travail (CCT) nous insistons particulièrement sur les conditions de formation postgraduée, par exemple, en y incluant un nombre d’heures de formation théorique minimal et en rappelant qu’elles doivent correspondre aux exigences de l’Institut Suisse pour la Formation Médicale postgraduée et continue (ISFM). De plus, nous veillons à l’application de cette CCT en endossant le rôle de surveillant et, en cas de litige, en endossant celui d’intermédiaire entre le médecin assistant et le médecin chef ou l’hôpital.

Ci-dessous, l’article de la Convention Collective de Travail de 2008 concernant la formation postgraduée dans les hôpitaux d'intérêt public du canton de Vaud. A noter que cet article comprend quelques variations dans la CCT de l’hôpital Riviera-Chablais ainsi que dans celle de la Fédération des Hôpitaux Vaudois.

Art. 7 Formation postgraduée et continue

1Les médecins assistants ont droit à une formation postgraduée dont les conditions doivent correspondre aux exigences définies par la Fédération des médecins suisses (FMH) et les différentes sociétés de spécialités médicales. Ce temps de formation fait partie de son temps de travail et comporte à la fois des périodes de formation théorique et de formation pratique.

2Sont considérés comme formation théorique les cours dispensés par les médecins cadres agréés pour cette tâche selon un programme établi conformément aux critères de la FMH. La durée hebdomadaire de la formation théorique doit répondre aux exigences de la FMH et des sociétés de spécialités médicales pour la catégorie de reconnaissance de l'établissement de formation, mais correspondre au minimum à 3 heures par semaine en moyenne annuelle. La formation théorique comprend également la participation aux congrès organisés par les sociétés de spécialités médicales, mais équivaut au minimum à 3 jours par an à l'extérieur de l'hôpital.

3La formation pratique doit être intégrée dans l'activité clinique et permettre l'acquisition de connaissances et aptitudes pratiques nécessaires à l'activité professionnelle future du médecin en formation.

4Les objectifs de la formation théorique et pratique doivent être définis par écrit par un engagement formel réciproque autour d'un plan de formation entre médecin formateur et médecin en formation lors de l'entrée en fonction de celui-ci. L'atteinte de ces objectifs doit être évaluée de manière formelle au moyen d'entretiens périodiques structurés.

5Le médecin assistant ayant déjà achevé une formation postgraduée dans une autre spécialité doit également avoir la possibilité d'assurer sa formation continue dans cette première spécialité.

6Les parties à la présente convention considèrent comme essentiel que le médecin assistant puisse terminer sa formation dans un délai raisonnable. Ce délai est dépendant de plusieurs facteurs, difficilement maîtrisables : le nombre de médecins assistants à former, les conditions à remplir pour la formation (en particulier les actes nécessaires à l'obtention du titre FMH), le nombre d'actes dispensés au sein de l'établissement concerné. En conséquence, les parties s'engagent à tout mettre en œuvre pour faciliter le bon déroulement du plan de formation